Normande Flash N°48 - AOÛT 2016

Depuis dix ans, industriels laitiers et producteurs livrent une bataille sur le mode de fabrication du camembert. Les producteurs défendent l'appellation d'origine protégée (AOP) dont bénéficie le "camembert de Normandie". Ce dernier doit respecter un cahier des charges précis : réalisé à base de lait cru provenant à 50% de vaches Normandes sur une aire géographique délimitée à trois départements: Calvados, Manche, Orne, ainsi que la frange occidentale de l'Eure. Quelque 5.000 tonnes de cet AOP sont produites chaque année. Reconnu comme le seul vrai camembert par les gastronomes et vendu aussi dans les pays limitrophes pour un chiffre d'affaires d'un peu plus de 43 millions d'euros, il emploie 1.400 personnes.

En face, les géants de la laiterie française produisent dans leurs usines -de Normandie aussi- quelque 60.000 tonnes de camemberts industriels non AOP, vendus en grande distribution ou à l'étranger. 8.000 autres tonnes sont produites hors de Normandie. La plupart sont réalisés à base de lait pasteurisé, pour faciliter l'exportation vers des pays comme les Etats-Unis qui interdisent les pâtes au lait cru.

Jusqu'à présent, les camemberts industriels venant d'usines normandes ont eu le droit d'inscrire "fabriqué en Normandie" sur leurs étiquettes, bénéficiant ainsi de l'image de l'AOP sans en avoir les contraintes, et entretenant la confusion dans l'esprit des consommateurs. Les AOP ont répliqué en assignant en 2012 les Lactalis, Bongrain et autres Isigny-Sainte-Mère en justice pour qu'ils retirent cette mention abusive.

En mai et juillet, l'INAO a réuni les acteurs de la filière à Caen. D'ici la prochaine réunion en septembre, une solution doit être trouvée pour lever l'ambiguïté. Le principal fabricant d'AOP, Graindorge, qui a mené une bataille féroce pour défendre le lait cru face au pasteurisé, vient d'être racheté en juin.. par le principal industriel, Lactalis.

L'une des portes de sortie serait la création pour le camembert industriel d'une "IGP" (indication géographique protégée), qui garantit l'origine tout en allégeant les contraintes de fabrication. A suivre ...

 

ENCHÈRES
VENTE TOTALE ÉLEVAGE JOHAN (53)

Le 25 Août 2016, NORMANDIE GÉNISSES organise la vente aux enchères du cheptel d'Isabelle et Albert Johan à Larchamp (Mayenne). L'exploitation est située au lieu-dit La Dorangerie, route de la Pellerine à Larchamp. La vente aura lieu de 9 heures à 17 heures.

45 génisses de moins de 18 mois, génotypées à 135 d'ISU moyen, et 55 vaches et génisses pleines seront proposées à la vente. Le troupeau est exceptionnel : numéro 10 français en production laitière et numéro 3 en morphologie.

le catalogue sera prochainement en ligne sur lanormande.com


CONCOURS
FOIRE DE LA MADELEINE - 53

26 élevages Normands étaient présents au concours départemental de la Mayenne le 23 juillet 2016. Harmonie, appartenant à l'EARL de la Vachonnière à Saint Pierre des Nids (53), a été désignée Grande Championne.

Camille Coquin, de Saint Denis de Gastines, remporte le concours des présentateurs qui regroupaient une quarantaine de jeunes mayennais.


FORMATION
JUGES DE CONCOURS

6 sessions de formation régionales ont été organisées en juin et juillet 2016 pour détecter et former les futurs juges de concours de vaches Normandes. 62 candidats ont ainsi participé à ces sessions, parmi lesquels 13 ont été sélectionnés pour participer à la session nationale qui aura lieu à la fin de l'année 2016.

La note de satisfaction moyenne des participants est de 9 sur 10. L'Organisme de Sélection a ainsi répondu parfaitement aux attentes des candidats.


www.groupama.fr
encart-reference-sansimages-413x138pixels_bdef.jpg

VIDÉOS
JOURNÉES PMS

Les journées PMS ont eu lieu les 6 et 7 juillet au GAEC Laval Dreams à Amanlis (Ille-et-Vilaine). Avant la traditionnelle vente aux enchères, la première journée accueillait l'Assemblée Générale de l'Organisme de Sélection en race Normande, une conférence sur la santé en élevage, et un concours des jeunes présentateurs.

Retrouvez un résumé en vidéo des journées PMS 2016 sur lanormande.com 


ENQUÊTE
PRODUIRE AVEC LA NORMANDE

L'association des éleveurs de Normandes du Calvados (14) organise un sondage dans le cadre d'une étude effectuée par une stagiaire en BTS Productions animales au Lycée Agricole du Robillard, pour répondre à la problématique : " Définition des meilleurs systèmes d'exploitation économiques et techniques pour la vache Normande et les conditions nécessaires pour la développer dans ces types d'élevages ". Tous les résultats restent anonymes.


Se désinscrire | Mentions légales

© La Normande 2017 - Création : Net-conception.com