Palmarès des Concours régionaux

 

CONCOURS INTERREGIONAL DE LA SAINT MARTIN (50)

RECORD de participation sous le marché couvert de Marly, le lundi 7 novembre dernier à Saint-Hilaire du Harcouët malgré le froid de l’automne. En effet, les stalles affichaient complet avec 100 vaches en compétition en provenance de 21 élevages issus de 5 départements : 35 – 50 -49 -61 et 53. Avec 20 % de sujets présents en plus cette année, l’effectif aurait pu être encore supérieur si certains éleveurs n’avaient pas oublié le protocole sanitaire.

C’est Monsieur Jean-Philippe Duchange venu de l’Orne qui a réalisé un classement clairement défini dès le départ, mettant en avant la qualité de la mamelle et des membres, ne cherchant pas obligatoirement les plus grands squelettes. Un mot à chaque éleveur, des commentaires extrêmement précis ont fini par séduire le public et les exposants.

Soyons sûrs qu’il va de nouveau être sollicité lors des prochains grands rendez-vous de la race Normande.

 

Mais revenons à nos stars du jour :

Dès son entrée dans le ring, GAMINE (Alma & Orienteur) a charmé notre juge par son chic à la marche, présentant une belle finesse de squelette, une excellente rectitude du dessus et une mamelle irréprochable pour une vache en troisième lactation. Sa DPJ est exceptionnelle et les trayons parfaitement orientés. En seconde lactation, elle a produit 8.026 kg à 44.7 et 36.3 TP, soit 9.281 kg à 7 %. Elle appartient à la copropriété GAEC de la Lamberdière – Earl de Groucy et au GAEC Cahorel.

Le titre de championne jeune est venu récompenser l’excellent élevage de la famille Delaunay à Parigné. IRIS (Arnica & Redondo) incarne parfaitement le type de vache recherché actuellement. Complète dans tous ses postes : squelette, aplombs et mamelle, malgré un vêlage précoce, elle assure un bon démarrage en lactation avec 4.781 kg à 44.9 et 35.6 TP, soit 5.498 kg à 7 % en 200 jours. Autre vache de l’élevage à s’être illustrée dans les vaches adultes en gestation, FENOUIL (Redondo & Royal Holl) qui n’est autre que la mère d’IRIS, s’est vue attribuer un prix d’honneur. Cette vache « vedette » du GAEC Delaunay-Garnier est une habituée des grands rings et des podiums avec notamment un premier prix au SPACE.

En quatrième lactation, elle affiche 8.270 kg à 47.2 et 37.6 TP, soit 10.019 kg à 7 % en 305 jours.

 

Des élevages à l’honneur :

Plusieurs d’entre eux méritent quelques lignes. Tout d’abord, citons l’élevage d’Hervé Legay qui présentait 7 vaches dans la section des 100 jours, avec au final 4 sujets dans le quinté dont la lauréate : ISOCELE (Fambrien & Dertin) alliant finesse et solidité. L’élevage Legay remporte également la classe, dans la section des moins de 100 jours, avec JUBILE (Aubray & Manager) dotée d’une très jolie mamelle. C’est donc logiquement que l’élevage a remporté le premier prix d’avenir avec 3 sujets de moins de 36 mois. Preuve de la qualité de leurs primipares, ils ont aligné deux prix d’avenir. Bravo la jeunesse !

La SCEA des Gondinières à Montigny (Elevage Orvain) a dominé trois sections avec des vaches à chaque fois régulières, campées sur de bons aplombs et des mamelles parfaitement équilibrées dont :

    HOUETTE (Flocolin & Royal Holl),

    HEUREUSE (Alma & Redondo)

    FOSSETTE (Singleton & Idris).

Cet élevage pratique le vêlage précoce et l’ensemble des lots est conduit en système logettes. La ferme fait partie du réseau lait suivi par la Chambre d’Agriculture de la Manche et de l’OS Normande. Des portes ouvertes seront bientôt organisées. Avis aux amateurs !

Dans les prix spéciaux, la famille Cahorel du GAEC éponyme s’est illustrée avec le prix de la meilleure mamelle jeune pour IDINE (Alma), jeune vache en seconde lactation est possédant une attache arrière haute et large sans oublier son attache avant longue sous l’abdomen. L’autre vache de l’élevage est GRANVILLE (Unnoël) qui malgré une bonne première lactation : 7.156 kg à 40.1 et 36 TP, soit 7.787 kg à 7 % s’est vue décernée le prix de meilleure bouchère.

Citons le GAEC de la Morlais (famille Cochon) pour la présence d’un lot de 9 sujets remarquables, deux places de Poulidor avant de se voir récompenser d’un premier prix grâce à IDEFIX (Gaston) qui assure phénotype et performances laitières avec 5.161 kg à 39 et 32.1 TP, soit 5.242 kg à 7 % en 200 jours.

Nous terminerons avec l’élevage de Thomas Dumesnil qui s’est octroyé un podium avec IXIA (Alma) grâce à sa première lactation : 8.392 kg à 45.3 et 37.2 TP, soit 9.889 kg à 7% en 305 jours. Puis le prix de la meilleure mamelle adulte avec GAUFRE (Alma) en cours de troisième lactation et une mamelle pleine de vie aux attaches remarquables.

  

A noter :

Meilleure laitière du concours : DAMAS (Ricardo & Idris), une quatrième lactation à 11.088 kg à 35.7 et 33.2 TP, soit 10.914 kg à 7 %, elle appartient à l’EARL Delalande.

Présence pour la première fois du Lycée Agricole de Saint Hilaire du Harcouët, venu avec deux vaches dont INEDITE (Goliatisy) qui a décroché une belle médaille de bronze. Auparavant, le lycée était présent à chaque édition avec un groupe de 7 à 8 étudiants motivés par la génétique et qui découvre le « monde des concours ».

Un grand merci aux éleveurs pour le niveau assez exceptionnel des animaux présentés au public, mais également leur professionnalisme dans la préparation des animaux et la conduite sur le ring.

N’oublions surtout pas Monsieur BADIOU et son équipe municipale qui met à disposition le bâtiment et assure le financement des indemnités aux éleveurs.

L’édition 2016 restera dans les Best-Off avec de nombreux sujets qui se retrouveront peut être au Salon de l’Agriculture.

Un tel concours est une magnifique vitrine promotionnelle pour notre race. Notre juge Jean-Philippe Duchange, ancien technicien de Prim’Holstein France était impressionné par les progrès réalisés au niveau des mamelles.

A nous tous de diffuser des animaux de qualité pour répondre à la demande.

 

Olivier PIBOUIN

Chambre d’agriculture de la Manche

 

CONCOURS INTERREGIONAL TERRES DE JIM A LANDEVIEILLE (85)

Cette manifestation, d’ampleur nationale, des Terres de JIM, organisée par les jeunes agriculteurs du canton, a rencontré un franc succès avec 116.000 visiteurs sur trois jours. C’est sous l’impulsion des jeunes de la Normande Poitevine, à qui revient tout le travail réalisé, et qui ont eu raison de transférer le concours sur ce site, pour que la race Normande, unique race laitière de ce rendez-vous, soit mise en valeur et à l’honneur. Un très grand Merci à vous !!!


Un concours qui regroupait, six départements parmi lesquels : le CANTAL la CHARENTE la CHARENTE-MARITIME la LOIRE ATLANTIQUE les DEUX-SEVRES et la VENDEE.


Une compétition qui a vu, vingt-neuf élevages présents pour 70 animaux. Grace à un gros travail de pré-choix, effectué par HENRI HAMARD et MICHEL VINCENT les deux compères, ont visités plus de trente élevages travail qui s’avère nécessaire, dans ce genre de manifestation pour la promotion et assurer le visuel morphologique du concours merci à eux également.


Les neuf sections sont passées sous le chapiteau dans le magnifique ring décoré, sous les yeux experts et avisés de BENOIT FLAMBARD de la Manche, venu juger le concours, appuyés des commentaires et des élans lyriques de XAVIER VINCENT, animateur.

PALMARES PRIX d’HONNEUR et PRIX SPECIAUX

  • Prix d’honneur génisse : JISQUETTE - GYPSO ISY x RAISINNOIR x OPIOMANE - EARL PICHOT VINCENT - 17 LA RONDE
  • Prix d’honneur jeune vache en lait : ICONE - FINNOIS x STUDIO x IGNORANTIN - GAEC ST ANNE - 85 LA GARNACHE
  • Prix d’honneur vache adulte en lait : FOUGERE - UVRAY x RUBAFIX x JOACHIM - GAEC DES SEPT LIEUX - 44 FROSSAY (3eme lactation 305 J 9249 kg - 39,9 TB - 33,5 TP)
  • Prix d’honneur vache tarie : GELDONIS - VITRIOL x PRIMATE x MANIZALES - GAEC PACOUINAY - 85 OULMES (2eme lactation 305 J 7889 kg - 47 TB - 36,8 TP)
  • Meilleure mamelle jeune : ILICORNE - ARNICA x HOLLYDAYS x MIMOSA - GAEC ST ANNE - 85 LA GARNACHE
  • Meilleure mamelle adulte : GIROUETTE - UNNOEL x ROYAL HOLL x NONANTE - GAEC DES LACAS - 44 FROSSAY
  • Prix collectif 3 mamelles : GAEC ST ANNE - 85 LA GARNACHE
  • Meilleure laitière et meilleure fromagère : BINOFFEE - OBERKAMPF x LOBBY x FOIX - GAEC LA CATHELLERAIS - 44 FROSSAY (moyenne de 6 lactations 305 J 9044 Kg - 40,3 TB - 35,3 TP, soit un cumul de 58 548 Kg standard)
  • Meilleure bouchère : GRANDEUR – UVRAY x ORKNEY x GRIVOIS - BROSSARD ALAIN - 85 BOIS DE CENE (3eme lactation 305 J 8061 kg - 40,8 TB - 33,9 TP)
  • Prix d’élevage : ICONE (FINNOIS), ILICORNE (ARNICA), INTIME (FAREDO ISY) - GAEC ST ANNE - 85 LA GARNACHE
  • Challenge inter- départemental : LOIRE ATLANTIQUE
  • Championne : ICONE – FINNOIS x STUDIO x IGNORANTIN - GAEC ST ANNE - 85 LA GARNACHE (vêlage 26 mois 1ère lactation 305 J 6157 kg - TB 46,8 - TP 36,5)

Benoit FLAMBARD , a été impressionné par l’excellente morphologie notamment en mamelle, de cette jeune vache. Tout y est : son élégance, sa solidité et sa prestance dans le ring, concluait-il sur ce concours.
Bravo à tous les éleveurs et nombreux visiteurs qui ont participé à du grand spectacle aux couleurs Normande.

Michel LESTABLE

 

 

CONCOURS INTERREGIONAL DE LA SAINT-MARTIN A SAINT-HILAIRE-DU-HARCOUËT

Record de participation : du jamais vu ! Quel magnifique concours qui s’est tenu sous le marché couvert de Marly, le lundi 9 novembre dernier. En effet, 81 vaches présentes venues de 3 régions différentes dont pas moins de 6 départements (Calvados, Ille et Vilaine, Maine et Loire, Mayenne, Orne et Manche). Au total, 18 élevages présents prêt à assurer un show haut en couleur.

Les classements furent proposés en double mixte par Barbara Paris (14) et Joël Mahouin (35).

Depuis quelques années maintenant, Monsieur Badiou et son équipe municipale ont accepté de revoir le montant des primes qui récompense les efforts de chacun.

Enfin, notons la présence de 6 élèves du lycée agricole de Saint-Hilaire qui viennent aider les éleveurs dans la préparation des animaux et dans la gestion du ring.

Une championne jeune au nom pré-destiné :

Venue du Cotentin avec 2 primipares, Luc Destrès n’a pas fait le déplacement pour rien. En effet, Héroïque et Hollande sont classées aux deux  premières places en morphologie dans une section exceptionnelle en qualité de mamelle. Au final, c’est Héroïque (Alma x Singleton), jeune femelle exceptionnelle en morphologie qui allie harmonie, puissance et solidité, campée sur des aplombs secs et solides et présentant un dessin de mamelle parfait, qui remporte sa section, devant 10 autres concurrentes, avant d’être sacrée championne jeune. Sur ses 100 premiers jours de lactation, elle débute à 2 645 kg à 39.3 et 35.1 TP soit 2 811 kg à 7%.

Une seule section de vaches taries, mais avec 8 vaches de qualité. Première en morphologie et en lait, Houille (Uvray x Royal Holl) fille de Citrouille, a devancé ses congénères en présentant beaucoup de squelette, une très bonne rectitude du dessus  ainsi qu’une mamelle parfaitement résorbée. Houille, vêlée à 27 mois  a produit 7 363 kg à 44.6 et 37.8 TP soit 8 667 kg à 7% en 305 jours.

Pour le prix d’honneur des vaches en lactation, 3 vaches se détachaient :

Gaufrette (Bouclier x Léogran) appartenant au Gaec Cahorel remportait sa classe dans une section de 11 vaches. Toujours aussi remarquable  pour la qualité de sa mamelle, tant dans la DPJ, l’équilibre, l’attache arrière haute et large. Cependant, nos juges auraient souhaité plus de vie dans la mamelle. En première lactation, elle a produit 7 442 kg à 41.6 et 33 TP soit 7 927 kg à 7%. Elle est venue à la Saint-Martin en fin de seconde lactation, qui devrait d’ailleurs passer la barre des 9 000 kg brut.

Autre candidate au titre, Dixsept (Redondo x Ouzous), qui, après 2 heures de route et venant contrôlée à plus de 40 kg, est arrivée en grande forme. Sa taille, sa puissance et la qualité de son bassin ont séduit nos juges. Sans aucun doute la plus impressionnante des 3, le manque de ligament pour cette vache en 5ème lactation a fait la différence. Dixsept appartient à Colette Lequertier.

Au final, c’est Fémina (Ulozon x Mimosa) venue tout droit des mauges dans le Maine et Loire qui fut sacrée prix d’honneur des vaches en lactation avant de recevoir le titre de grande championne. Une vache un peu moins développée mais présentant une côte très descendue, une mamelle disposant d’un ligament puissant, des trayons parfaitement orientés. Les juges auraient souhaité une meilleure DPJ. Cette laitière a produit  en seconde lactation 10 181 kg à 42.7 et 36.9 TP soit 11 577 kg à 7% en 305 jours. Fémina était présentée par Constance Froger avec beaucoup de professionnalisme. Bravo au Gaec Piou-Toublanc pour ce titre et pour ce beau déplacement en terre normande.

Des élevages remarqués :

Le GAEC de la Morlais (Famille Cochon) de St-Germain-En-Cogles s’est illustré tout au long de la journée par un lot de primipares exceptionnel en mamelles. Ils ont ainsi remporté 2 sections avec Impatience (Aubray x Ninas) et Alambick (Uvray x Rouky), mais également le prix d’avenir avec 3 primipares de moins de 3 ans.

Autre habitué des podiums, le GAEC Delaunay-Garnier venu avec 13 sujets tondus intégralement, a réalisé un doublé avec Houille (précité) mais également Icitrouille (Redondo x Royal Holl), ainsi que le prix de la meilleure laitière avec Dolcevita (20.4 kg / jour de vie).

Extrait du palmarès :

Meilleure mamelle jeune : HALMA (Alma x Uvray) au GAEC LAHAYE

Meilleure mamelle adulte : FADETTE (Nivéa x Messager) au GAEC de la LAMBERDIERE

Challenge Littoral Normand : DIDI (Singleton x Oblong)  à la SCEA des GONDINIERES

Meilleure bouchère : DYNAMO (Battistuta x Madagascar) au GAEC de la GRANDE HAIE

Prix d’élevage :

1er GAEC DELAUNAY-GARNIER

2ème GAEC DE LA MORLAIS 

3ème GAEC CAHOREL

4ème SCEA des GONDINIERES

Merci à tous pour le spectacle. Quelle magnifique promotion pour notre race tricolore. Au regard de la conjoncture, plus que jamais notre race doit être fière de ses atouts. N’oublions pas de parler de lait standard car c’est lui qui donne la plus-value au prix de base et cela se ressent sur la paie du lait. Les championnes des concours doivent avoir une morphologie capable de faire de nombreuses lactations, mais également un lait riche en taux pour faire vivre dignement son éleveur. C’est peut-être tout simplement tout l’intérêt de la synthèse sur les concours.

Olivier PIBOUIN - Chambre d’agriculture de la Manche

 

 

L'organisme de sélection
La Race Normande
Services
Les Index
Tops Listes
Concours
Agenda
Boutique
Contact