SOUS MENU

International

un eleveur mayennais en colombie

Notre Co-Président Laurent Coutard de St Denis de Gastines a été nommé par la commission concours de l’OS pour juger le concours national en Colombie en septembre dernier avec 75 vaches en compétition

Laurent nous raconte son voyage en Colombie :
 

"Arrivé sur place, j'ai été très bien accueilli par les membres de l'association colombienne.

J'ai eu la chance de me rendre dans plusieurs exploitations et ainsi j'ai pu me rendre compte de la diversité des exploitations. J'ai rencontré des éleveurs ayant "seulement" 3-4 vaches et d'autres plus de 200. Parmi eux, certains atteignent de très bons niveaux de production et frôlent la barre de 9 000 kg de lait. Certains génotypent et sortent des femelles à plus de 150 points d'ISU.

Le climat tempéré et humide fait que les animaux sont élevés aux champs toute l'année. Il y a très peu de bâtiments, que ce soit stabulation ou nurserie. La traite se fait aux champs 90% du temps.

J'ai pu noter une grande qualité de mamelles et d'aplombs pour les bêtes que j'ai vues.

La Normande en France représente leur modèle et les éleveurs étaient fiers de me faire découvrir leurs exploitations.

C'était vraiment une belle expérience !" Laurent Coutard.

 

En Colombie : 100 000 femelles inscrites à l’équivalent de leur OS mais c’est 1 300 000 femelles avec un phénotype normand

Bien que les productions dépendent beaucoup de la génétique et des conditions environnementales (tropicaux, climat tempéré, montagne, etc.), plusieurs troupeaux se situent au-dessus de 5 000 litres en moyenne, et actuellement, de nombreuses vaches dépassent les 7 000 litres pour une lactation à 305 jours. Mais en moyenne c’est 4 600 litres 43.5 TB et 34.2 TP

Enfin, elles peuvent atteindre entre 7 et 8 lactations en bonne condition, dépassant dans certains cas 12 ans. 

https://www.asonormando.com/